S’engager et Faire Front en partageant… avec LocalVox

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 397 (2 par jour)
Seconde Etape

S’engager et Faire Front en partageant… avec LocalVox

Déjà 6 mois que LocalVox est en ligne de façon soutenue… Le seuil des 10.000 visites est franchi.
  • Pour s’engager et faire front en partageant, quelques rappels ci-dessous proposés aux lecteurs et membres contributifs du réseau (thèmes, perspectives, efforts à faire, cheminements).
  • Chacune et chacun peut s’en inspirer pour rédiger son vade-mecum, situer ce que semblable attitude apporte à lui-même et au(x) groupe(s) / réseau(x) dans lesquels s’expriment son attachement, son investissement.
 
Accès aux paragraphes : (cliquez sur les liens.)
Ci-dessous quelques repères pour l’action


Enjeux & Valeurs
Enjeux
  • L’intérêt majeur est certes la « localité / proximité » mais aussi la force démocratique sur des bases davantage citoyennes, des valeurs qui font sens, les horizons élargis d’une société acentrée sans pôle dominant…
  • Lutter contre les pratiques de mépris (traduisant une pensée unique, agissant par verticalité). Renforcer au contraire, avec le numérique la diversité, la curiosité pour réussir notre époque.
  • Rétablir la notion de patrimoine territorial et la mettre en commun : « Biens communs territoriaux comprend des aspects immatériels (des savoirs environnementaux, des modèles socio-culturels locaux, des milieux socio-économiques…) et des aspects matériels (paysages urbains et ruraux, infrastructures, etc.) ; elle renvoie à la question des ressources et de la valeur d’usage. Ce qui fait d’un territoire un patrimoine tient aussi à sa valeur d’existence pour les générations futures » [1].
  • Situer les dangers des plateformes numériques : « Cumulent les ingrédients de la transformation digitale : désintermédiation, crowdsourcing, effet réseau, sur-traitance, boucles de valeur… S’accaparent la relation avec les clients finaux, contrôlent la demande et relayent les offreurs au simple rôle de fournisseur / sous-traitant, s’approprient la valeur créée au détriment des territoires. » [2]
  • Capacité du Local en termes d’adaptabilité. Ce n’est pas soumission mais bonne exploitation du contexte en proximité et maillage de ressources. Cela avec créativité, perspicacité, ténacité sans se cantonner aux modes.

 
Valeurs

  • Richesse de la proximité humaine dans le quotidien de territoires : expériences, anecdotes, histoires, rythmes, vécus, projets prônant altruisme, cohabitation, respect.
  • Citoyenneté stimulante et dérangeante parfois brouillonne, mais créative et indispensable comme ferment d’équilibre, d’équité, de solidarité, de dynamisme et de reconnaissance pour chacun dans notre société locale autour de droits et devoirs partagés.
  • Construire un tissu social équitable, stable et juste :
    • Rétablir un Droit compréhensible par le citoyen.
    • Équilibrer l’occupation des territoires : en évitant les extrêmes : densification et désertification.
  • Économie du Local point de départ dans la création des valeurs, richesses, produits et services partagés en coopérations / collaborations par ex en circuits-courts.
  • Valoriser les Communautés humaines démultipliées avec le numérique en les reconnaissant dans notre Constitution trop tournée vers les seules institutions.
 
Repères & Principes
Repères
  • Le Local le plus proche de soi , c’est nous-même, notre individu, notre personne, identifiant ses « ressources » pour les partager lucidement avec quelques-uns d’abord, d’autres ensuite que ce soit en proximité ou par maillage.
  • L’appartenance locale, identitaire au territoire… histoire familiale, valeurs communales du territoire partagées, appropriées par l’habitant / usager comme élément fort de sa culture individuelle, de ses liens et attachements.
    Difficultés avec densification / désertification, mobilité urbaine ou « désenclavement » local vu dans le web. Pourtant nombre de nos concitoyens ont le mal du pays et y retournent… d’autres cherchent leurs racines ! C’est pour le moins une des clés dans l’implication, l’engagement de chacune et de chacun pour Son Local.
  • Il ne s’agit pas de croire, mais de mettre en pratique, quotidiennement, nos « valeurs » et nos « ressources » ! En somme pratiquer le commun, mettre en commun : cela suppose « un processus de réappropriation des habitants, de développement de leur capacité à décider quoi produire et quoi consommer. L’échelle fondatrice en est bien local, pour réorganiser et construire la société de la proximité, de la convivialité, du contact » [1].
  • L’engagement doit être selon le rythme, les valeurs, l’identité de chacune et de chacun. Il conforte les idées à partager, le libre arbitre, contribue aux débats locaux, enrichit les actes, décisions et attitudes dans la proximité des rencontres humaines, émotions et vécus partagés. Il offre autant d’occasions de « conserver la main » sur l’avenir de son territoire et des communautés qui y vivent.

 
Sept Principes
Extraits (cliquez sur chaque mot pour approfondir).  

  1. Liberté : « Reconnaissance Constitutionnelle des Communautés Humaines habitants et usagers. »
  2. Gouvernance : « Priorité aux « Communs ». Choix société et gouvernance par des communautés humaines de proximité agissant par subsidiarité, autonomie… »
  3. Bonne Compréhension : « Quand Trop de Droit tue le Droit, celui-ci ne peut servir à cimenter une Communauté Humaine. »
  4. Égalité : « Technologie, Innovation doivent rester accessible à tous »
  5. Transparence : « Respect des données personnelles - Neutralité du net - Application des Principes :Précaution - Déontologie Publique - Traçabilité Produits. »
  6. Fraternité : « Encouragement d’une Économie du Partage et de la Solidarité par la Demande »
  7. Économie : « Développement d’Ecosystèmes Technologiques et d’Innovations Sociales de Proximité ! »

Haut de Page


Faire Front en Partageant
Trois Objectifs

◼︎ Investir un Vrai marché avec spécificités (économique, social, compétence, technique).

  • L’entreprise doit venir, avec ses valeurs, savoirs et performance, sur le Terrain du Local pour réussir son articulation avec les compétences locales et les maillages existants [3] en identifiant bien qui y gagne et qui y perd.

◼︎ « Valoriser les Terrains de Jeu » pour déployer rayonnement, interagir avec d’autres « Local » en autonomie et indépendance, mailler les dynamiques.

◼︎ Partir du Premier Mètre pour construire par déroulement d’enveloppe, fil après fil… les ressources collectives, les services qui accompagnent la vie de l’homme et les principaux équilibres.

  • Investir les Communs, les Enclosures, le déploiement des Réseaux numériques et Services Internet…
  • Ne pas se cantonner à optimiser les coûts en numérisant des processus analogiques, mais situer les tensions du marché, les ruptures par innovation, répondre aux besoins réels des consommateurs avec expérience utilisateurs.

NB : Territoires concernés : quartier / moulon urbain, village, infrastructure ou aire de mobilité, zone d’un projet, d’un collectif, d’une caractéristique topographique, d’un marché local ; ou communautés professionnelles, techniques, cultuelles, de loisirs, de convictions, de valorisation d’un patrimoine local, de mobilité.

 
Actions
Sur ces trois objectifs, davantage de présence se traduit par des prises de paroles, des investissements et en agissant par démultiplication des énergies individuelles, autonomes et indépendantes.

◼︎ Favoriser l’Inter-Générationnel source d’enrichissement, de transferts de savoirs, de mémoire collective, d’ancrage dans les territoires géographiques ou numériques.

◼︎ Lancer des petits groupes locaux thématiques, des collectifs, des tables de communautés…. L’occasion d’approfondir, de débattre, de mailler les énergies et les territoires, d’agir pour Son Local / Proximité en lançant des Chantiers.

◼︎ Réaliser avec les habitants, usagers, artistes et historiens locaux des cartes de communautés qui mettent en valeur tout le savoir du territoire, tout ce que les habitants voient comme valeur d’existence du patrimoine territorial.

◼︎ Ouvrir des Chantiers de Proximité selon vos réalités traitant de : sujets quotidiens , projets culturels, sociaux, économiques, inter-générationnels…, valeurs, savoir-faire, produits et services locaux, solidarité , respect ou non par des acteurs économiques ou institutionnels de vos données personnelles , identification des communs locaux , valorisation des acteurs jouant la carte du Local , des circuits courts , de l’ accès à tous quel que soit leur handicap (mobilité, santé, financement, loisirs, lancement d’un espace de télétravail , d’un fablab , d’un incubateur LocalTech .

  • LocalVox ouvre progressivement des Forums dans la rubrique Chantiers, en accès libre. Merci d’y respecter la Netiquette - en français correct, avec courtoisie et respect de l’autre. Eviter d’écrire en capitales pour ne pas crier !

◼︎ Agir en écho aux événements locaux, au rythme des communautés humaines numériques pour favoriser l’écoute et l’attention portées aux dynamiques engagées par vos soins.

◼︎ Ci-dessous des exemples d’actions ou des réflexions ouvrant des voies possibles… pour donner de la voix.


Haut de Page


Textes contributifs

 

Sur le Wiki

 

Suivi Projets et Actualités

Projets Récapitulatifs
 
Actualités

Référencés par LocalVox

Sites Internet

Opérateurs de réseaux

 
Démarches


Accès aux Ressources en partage :

Haut de Page


Accès aux paragraphes de l’article :

Ci-dessous quelques repères pour l’action… (cliquez sur les liens.)

Haut de Page


Voir en ligne : LocalVox : Quoi, Qui, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi ?

le 21 mai 2018 par Contact LocalVox
modifie le 10 septembre 2018

Notes

[1] Cf l’article Les territoires du commun - Entretien avec Alberto Magnaghi - Cf des extraits dans Local et Biens Communs au Quotidien.

[2] Cf Quand les plateformes numériques passent de l’intermédiation à l’intégration, que reste-t-il aux acteurs traditionnels ? : « L’important pour ces plates-formes n’est pas d’optimiser les coûts en numérisant des processus analogiques, mais de bien comprendre les tensions du marché, d’identifier les étapes du parcours d’achat où les frictions sont les plus fortes, et de concevoir une offre répondant aux besoins réels des consommateurs tout en soulageant ces frictions à travers une expérience client sans couture. La taille critique est un facteur-clé de succès évident, indispensable même pour contrôler la demande, mais ce contrôle ne peut s’exercer que grâce à une offre pertinente (qualité de l’expérience, service rendu, rapidité…). Et c’est justement sur la bataille de la pertinence de l’offre qu’il y aura toujours des places à prendre et des positions dominantes à disputer. ».

[3] Grand chamboulement à prévoir pour les zones économiques existantes, les flux, la localisation des humains dans leur rapport au travail.