Local et Municipalisme

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 504 (1 par jour)
En Débat

Local et Municipalisme

Exploration du sujet… Est-ce une des voies démocratiques possibles pour pomouvoir le Local de Proximité ?
Ci-dessous : Repères - Autres Liens - Questions en compléments

Repères

Le municipalisme, nouvelle voie de la démocratie locale ? [1]

  1. "Système politique dirigé par une assemblée de citoyens (démocratie directe).
  2. Changement «  par le bas  » en combinant stratégies  : réformes radicales, nouvelles pratiques de démocratie radicale, soutien actif des initiatives citoyennes et des alternatives solidaires, cogestion des biens communs.
  3. Villes, rôle actif dans la démocratisation de l’économie : financement de projets économiques alternatifs ou d’utilité publique, partage d’espaces et d’immeubles vacants (cf Grands voisins à Paris), création d’une réserve foncière pour le logement abordable et coopératif, financement massif du logement social (cf Vienne la rouge en Autriche, de 1918 à 1934), ajout de clauses pour des entreprises locales et responsables dans l’octroi des contrats publics, remunicipalisation des services publics (eau, transports, électricité), création d’entreprises municipales de développement immobilier et de télécommunications (cf villes États-Unis).
  4. Mécanismes stricts de contrôle démocratique  : abolition privilèges des élus (limitation salaires et dépenses), transparence radicale des décisions, agenda de rendez-vous et la déclaration de revenus, redevabilité devant des assemblées citoyennes, révocabilité, limitation du nombre mandats consécutifs."

Municipalistes : démocratie pour l’administration aussi !.

 

Le municipalisme et la féminisation de la politique

  1. "Construction d’une organisation politique distincte reflétant diversité du paysage politique local et répondant aux circonstances locales.
  2. Processus de prise de décision ouverts et participatifs, exploitant l’intelligence collective de la communauté.
  3. Structure organisationnelle horizontale (assemblées de voisinage…) guidant le travail des délégués élus.
  4. Tension créatrice entre celles et ceux à l’intérieur et à l’extérieur des institutions locales : capacité d’une action institutionnelle dépend de mouvements de rue puissants et organisés, poussant les responsables élus. Le mouvement accueille la pression venant d’en dehors des institutions et vise à ouvrir davantage les mécanismes réellement démocratiques de prise de décision.
  5. Pour ses institutions locales rôle au-delà du simple échelon de base du gouvernement. Faire des mécanismes d’auto-gouvernement. Pas limité aux grandes villes. Peut aussi jouer un rôle dans petites villes, quartiers, arrondissements, voisinages, zones rurales."

Six réflexions pour ouvrir le débat sur un renouveau du municipalisme

  1. Resituer le local et le municipal dans l’articulation entre les échelles d’intervention, du point de vue du rapport entre les sociétés et les territoires.
  2. Redéfinir la place des institutions locales et municipales dans les stratégies de transformation des sociétés
  3. Engager la discussion sur le contexte et l’évolution de la situation pour prendre la mesure des contradictions et des ruptures en cours
  4. Inscrire le municipalisme dans une démarche stratégique, dans l’articulation entre urgence et alternative
  5. Partir des réseaux internationaux de villes pour élargir la vision et l’action des municipalités et du municipalisme
  6. Explorer les bases et les alliances d’un nouveau municipalisme

Haut de Page

Autres liens
  • Municipalisme libertaire- Wikipedia (cf aussi § Analyses, critiques, remarques, constatations et comparaisons)
    « Municipalisme libertaire ou communalisme libertaire : mise en œuvre locale de l’écologie sociale élaborée par le théoricien américain Murray … Système politique dans lequel des institutions libertaires, composées d’assemblées de citoyens, dans un esprit de démocratie directe, remplaceraient l’État-nation par une confédération de municipalités, de communes, libres et autogérées. »
  • Barcelone en commun
    « plateforme citoyenne constituée en parti politique (gauche radicale écologiste) élections municipales 2015 Barcelone »
  • En Catalogne, le « municipalisme » émerge des espoirs de l’indépendance
    « Espagne, société est en transition, a opéré processus de transformation culturelle, politique. D’abord faire un travail au plus proche des gens pour les bouger… Travailler dans les détails avant d’arriver à une échelle plus globale. Construction au jour le jour avec des gestes individuels pour mener vers une société qui tient compte du bien commun. »
  • Janet Biehl : Le municipalisme libertaire
    « Critique de la destruction de la démocratie directe par un État-nation (démocratie représentative) mais aussi critique d’un capitalisme destructeur. Vision de société : confédération de communes associées qui réinvestira le champ économique laissé au marché… Confirmer la nécessité de la délibération locale dans des assemblées ouvertes à l’image de ce qui a existé dans mouvements des places (Occupy Wall Street, Place Tahir, 15 M de Madrid ou encore Nuit debout.) »
  • La Commune contre le municipalisme
    « Débat public et politiques municipales à Avignon sous la IIIe République (1884-1903) »
  • Barcelona en Comu - Une gestion municipale alternative qui s’appuie sur les habitants
    « 1er anniversaire de l’élection de l’équipe d’Ada Colau à la tête de la municipalité : bilan et fête populaire. »
  • Le municipalisme libertaire (entrevue avec Marcel Sévigny)
    « Démocratie participative : former un tout avec démocratie directe. Instrument de décentralisation… Les idées de tous peuvent circuler et sont prises en considération avec des réponses logiques émises par le pouvoir en place. Pour les gens, leur point de vue est considéré, de façon transparente… Idée de base : un mouvement émergera de la mise en réseau de collectifs locaux autogérés, dont l’un des rôles sera l’éducation populaire. Développer un projet politique avec structures décentralisées et réseautées sous forme fédérative. »
 

Haut de Page


Questions en complément

Les repères et liens ci-dessous rappellent les fondamentaux du municipalisme et l’éclairent de divers exemples. Réfléchir sur la pertinence de cette forme et pratique démocratique, suppose d’explorer les points ci-dessous… en particulier dans notre contexte numérique acentré qui induit une société instable, improbable, mouvante, où aucune position, fonction n’est acquise…

Le Tout Ville, la Métropolisation… envahissent tout le territoire !

Comment retrouver la mesure face à une donne installée durablement et déstabilisant nombre d’équilibres fondamentaux :
Quand la ville ensevelit les sols  :

  • "51.600 kilomètres carrés, soit 9,4 % du territoire français, sont déjà perdus à cause de l’emprise grandissante des villes. L’étalement urbain accentue la pression sur les terres en gommant une batterie de services écosystémiques indispensables aux équilibres planétaires… Avec l’étalement urbain, les sols se couvrent partout d’un épiderme étanche.
  • L’Inra et l’Ifsttar [2] s’alarment des dommages que fait peser le bétonnage sur l’environnement de l’homme : fragmentation des paysages, perturbation des écoulements hydrologiques, pollution des milieux, grignotage de la biodiversité, hausse des températures, augmentation des nuisances acoustiques, disparition des terres agricoles… « Ce mécanisme est devenu la principale menace pour la santé des terres fertiles »
  • 236 hectares chaque jour, près de 6.000 kilomètres carrés ont été dérobés aux espaces naturels depuis 2006, l’équivalent de la superficie du département du Gard… Ces cinquante dernières années, ce sont 7 millions d’hectares de terres qui ont été enterrées sous l’asphalte, au bénéfice de l’habitat (40 % des espaces artificialisés), du foncier économique (entreprises, entrepôts, commerces, 30 %) et des infrastructures de transport (30 %).
  • La fertilité des sols part en poussière… La couche féconde de terre abrite d’intenses échanges biologiques et physico-chimiques. Ses services écosystémiques sont essentiels aux équilibres planétaires. Elle filtre l’eau et les polluants, contrôle le régime des eaux superficielles et l’alimentation des eaux souterraines, régule le cycle du carbone, de l’azote et des gaz à effet de serre, fournit les éléments indispensables à la production végétale et sert d’habitat pour près de 80 % de la biomasse terrestre."
 

Quels territoires pertinents ?

Le Local et la Proximité s’expriment dans des Territoire géophysique ou / et Territoire numérique ?

La capacité d’attention des citoyens est limitée

Cf Économie de l’attention : l’attention, une denrée rare et Economie de l’attention - divers textes

Contexte juridique des Etats de Droit : atout ou frein ?

  • Quand Trop de droit tue le droit… : « la masse des textes trop souvent dictés par une finalité immédiate » …« on ne rendra au droit du travail la lisibilité et l’efficacité nécessaires qu’à la condition que soient remis en lumière, au-delà des textes, les principes qui en constituent les fondements (Robert Badinter et Antoine Lyon-Caen) »
  • Langage complexe, abscons dans l’écriture de textes ou de rapports inaudibles par le citoyen (volonté de « verrouiller » le détail et les lobbies). Inefficacité et course pour tenter de coller à une société en mouvement !

Rôle des corporatismes ambiants et des formations

Cf Elites, Politiques publiques, Stratégies privées, Pratiques civiles face au Local

Quelle démocratie de proximité en univers acentré, avec mutation profonde du travail et des entreprises


Haut de Page

Nous contacter.


Voir en ligne : Le Local enjeu et horizon pour la création de valeur et la citoyenneté

le 16 janvier 2018 par Contact LocalVox
modifie le 10 septembre 2018

Notes

[1] Le municipalisme, nouvelle voie de la démocratie locale ? : bonne analyse fouillée du sujet via l’interview de Jonathan Durand Folco est docteur en philosophie de l’Université Laval et professeur à l’École d’innovation sociale de l’Université Saint-Paul d’Ottawa.

[2] Inra : Institut national de la recherche agronomique. Ifsttar : Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux