Local et Gix, Ixp : Définition et Mise en oeuvre

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 281 (1 par jour)
En débat

Local et Gix, Ixp : Définition et Mise en oeuvre


Qu’est ce qu’un GIX ?

  • Internet est une interconnexion de réseaux. Chaque internaute a le choix de son opérateur internet. Pour que les utlisateurs puissent s’envoyer et recevoir des informations depuis et vers un correspondant/serveur surun autre réseau, les opérateurs doivent s’échanger leurs « paquets » d’information en un lieu, le noeud d’échange.
  • Ce noeud d’échange s’appelle un GIX, pour global Internet eXchange. C’est un lieu physique où sont implantés quelques équipements électroniques (switchs, PC …) et où s’échangent donc les trafics de chaque opérateur. Ces « trocs » s’effectuent en vertu d’accords de peering négociés par les partenaires.
  • Qu’est-ce qu’un Internet eXchange Point (IXP) ?

  Quel serait l’intérêt d’un GIX local ?

  • Pratiquement partout en région, quand on veut visiter un site web de sa ville, on passe presque toujours par Paris, sauf si l’hébergeur du site est le fournisseur d’accès du visiteur. Les principaux GIX se trouvent à Paris. Lyonix existe depuis un an. D’autres initiatives locales ci-dessous.
  • L’implantation d’un GIX local permet au trafic local de s’échanger en local, sans passer par Paris. Cela améliore les temps de réponse. Cela peut faciliter certains usages (visio conférence sur IP par exemple). Cela éviterait que les salles d’hébergement de sites web soient presque toutes situées à Paris donc cela permettrait le développement d’activités liées à internet en régions.
  •  

    Quelques liens
    GIX en France
  • LyonIX
  • LothIX Gix lorrain
  • Gix du Grand Ouest
  • Gix Grenoble
  • Euro Gix Strasbourg
  • Girondix
  • AuvernIx

  • Comment faire un GIX ?

    I le GIX de base

    Il est constitué :

    • d’un local : idéalement 5m*5m au moins, sécurisé ou sécurisable, non inondable, accès 24/7 ;
    • avec une armoire informatique ;
    • abritant un commutateur FastEthernet ou GigaEthernet administrable avec VLan ;
    • avec une plage d’adresse internet indépendante d’un fournisseur de services internet, à demander au RIPE ou bien à un LIR, représentant local du RIPE.
    • d’un onduleur ;
    • de 2 ou 3 gestionnaires du commutateur bien identifiés et contactables, pour assurer les connexions et modifications de configuration du commutateur ;
    • avec une climatisation, pour les étés chauds ;

    II - le GIX idéal

    Quand le GIX a plus de moyens :

    • avoir des liens vers d’autres GIX dans les régions voisines ;
    • avoir un réseau de fibres optiques qui aboutissent dans le local, pour relier les peereurs ( ?) ;
    • avoir une salle d’hébergement de serveurs, si possible séparée pour la sécurité ;
    • prévoir quelques ordinateurs serveurs pour la surveillance du GIX, les mesures de débit, la publication d’un site web, puis un réflecteur de routes BGP ;
    • prévoir une sécurité anti-incendie si elle n’existe pas dans le bâtiment ;
    • prévoir une source électrique de remplacement en cas de coupure électrique longue, comme un groupe électrogène à démarrage automatique ;
    • prévoir un second commutateur en boucle avec le premier pour la redondance ;
    • prévoir un second local , suffisamment éloigné du premier, sur un circuit électrique EDF différent du premier local, avec une boucle optique entre les locaux assurant une redondance, ie sans croisement entre les 2 sens.
    le 24 novembre 2017 par Contact LocalVox
    modifie le 10 septembre 2018