Le numérique entre Révolution et Procès !
Quel Nouveau Contrat Social ?

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 1643 (8 par jour)
En Débat

Le numérique entre Révolution et Procès !
Quel Nouveau Contrat Social ?

Accéder aux divers paragraphes en cliquant ci-après
Numérique une révolution pas comme les autres - Société numérique en procès - Numérique Compléments - Contrat Social - Forum

A propos de deux articles des Echos 16/02/2018
… parfaitement révélateur des enjeux et de nos contextes du 21e siècle.

 

Le numérique une révolution pas comme les autres Jean-Marc Vittori.
Extraits :
  • « Le numérique : les lois de l’information ne sont pas celles de la production physique. Il faudra refonder le contrat social. »
  • « Ce n’est pas la première fois qu’un chapelet de nouvelles technologies bouleverse nos existences [1]. »
  • « Karl Marx : Le mode de production de la vie matérielle conditionne la vie sociale, politique et intellectuelle. »
  • « Dans le numérique, ce n’est pas la loi de Turgot (loi d’airain des rendements décroissants) qui est à l’oeuvre, mais celle de Metcalfe (l’utilité d’un réseau est proportionnelle au carré du nombre de ses utilisateurs). »
  • "L’économie des plates-formes est le royaume des « monopoles naturels ».
  • « La réglementation des nouveaux monopoles : question sans réponse. »
  • « La montée du numérique en entreprise, l’intelligence artificielle ou la disponibilité d’énormes masses de données renforcent au contraire l’efficacité du travail intellectuel. »
  • « La révolution numérique allonge l’échelle sociale. »
  • « La révolution de l’information, elle, agit au contraire sur notre façon de percevoir le monde et de le penser. »
  • « Une société distendue où la vie privée se fragmente engendre une formidable défiance. »
 
La société numérique en procès - Daniel Fortin à propos du livre « Mortelle Transparence » [2]
Extraits :
  • « Aujourd’hui, c’est le « poujadisme digital » qui dicte la loi et risque, à terme, de façonner les comportements. »
  • « Choix du langage : « soft totalitarisme », « dictature de la vertu », « tribunal du buzz », « tyrannie de la majorité », « poujadisme puritain » »
  • « Deux évolutions massives et concomitantes : l’émergence de technologies invasives et l’apparition d’une nouvelle morale puritaine. »
  • « Tout secret devient sujet à débat car assimilé à une « arme par laquelle le ’système’ maintient l’opinion dans l’ignorance ». »
  • « La mode est à la transparence jusqu’à la saturation… l’idéologie dominatrice de nos sociétés, réclamée par la foule anonyme des réseaux sociaux. Elle devient une nouvelle servitude avec le doux visage du progrès moral. »
  • « Le conformisme gagne partout, quand ça n’est pas la radicalité de la pensée. »
  • "Le numérique devient « un accélérateur de nos pathologies collectives.

Haut de Page


Que serait le nouveau contrat social en contexte acentré ?

Numérique - Compléments
Le numérique ne se résume pas aux arguments des deux textes. On ne peut envisager internet sous le seul angle d’une « violence des mots » résultant de paroles diffuses et désordonnées, des excès de la « transparence ».
En somme un regard plutôt « à charge » ne semble guère faire avancer les réponses aux enjeux de société du 21e siècle. Plus qu’une révolution parlons d’une évolution « accélérée » [3] de nos sociétés par la génération montante en se posant la question : « Quoi de bon pour l’usage quotidien ».

 
Compléments d’hier et d’aujourd’hui.

  • « Les mutations de notre présent bouleversent, tout à la fois, les supports de l’écriture, la technique de sa reproduction et de sa dissémination, et les façons de lire. Une telle simultanéité est inédite dans l’histoire de l’humanité et aussi les enjeux de la lecture face à l’écran [4] »
    Roger Chartier à propos d’internet.
  • Internet créé une société numérique acentrée [5] : « Il n’y a pas de centre, pas de partie plus importante ou par principe plus grosse que les autres, afin de rendre l’ensemble indestructible. »
  • Les artistes contre la Tour Eiffel, lettre ouverte adressée à M. Alphand, commissaire de l’Exposition. Journal Le Temps, 14 fév.1887. Parmi les signataires : Meissonnier, Gounod, Garnier, Sardou, Boullat, Coppée, Leconte de Lisle, Sully-Prud’homme, Huysmans, Maupassant, Zola. [6].
    Cf réponse de Gustave Eiffel « Je crois, pour ma part, que la tour aura sa beauté propre. »
  • Ajoutons : le Procès de Galilée jugé par l’Inquisition pour hérésie [7] : « Et afin que ta grande faute ne demeure impunie, nous ordonnons que ce Dialogue soit interdit par édit public » [8].
  • ou encore : Le salon des refusés 1863 et l’exposition des Impressionnistes en 1874 [9] : « L.Leroy et la polémique : parle d’« Impressionnistes », d’« Impressionnalistes », d’« école de l’impression ». »
    Extraits : Louis Leroy – Le Charivari – 25 Avril 1874 : « L’imprudent (M Joseph Vincent, paysagiste, élève de Bertin, médaillé et décoré sous plusieurs gouvernements !) était venu là sans penser à mal ; il croyait voir de la peinture comme en voit partout, bonne et mauvaise, plutôt mauvaise que bonne, mais non pas attentatoire aux bonnes moeurs artistiques… C’est la vibration du ton qui vous étonne ? – Dites le torchonné du ton, et je vous comprendrai mieux… »
 
Principes d'un Contrat Social
S"inspirer de l’imprimerie, révolution mettant lecture et diffusion des savoirs à la portée de tous [10].

 
8 repères possibles pour un Contrat social dans un contexte acentré [11].

  1. Renforcer les Principes Généraux du Droit sans se laisser envahir par une judiciarisation de la société conséquence d’une inflation de règles qu’il convient de réduire fortement. A relire propos de R.Badinter et A.Lyon-Caen dans Trop de droit tue le droit [12]
  2. Respecter en tous sujets le Principe d’Egalité Républicaine - Article 2 de la Constitution. En particulier pour ce qui est de la couverture numérique [13] de notre pays comme pour les droits et rémunérations femme / homme, ou encore entre les diverses communautés (habitants / usagers) d’un territoire géographique ou numérique.
  3. Affirmer le caractère constitutionnel des Biens Communs « ressources, gérées collectivement par une communauté, celle-ci établit des règles et une gouvernance dans le but de préserver et pérenniser cette ressource. » [14]
  4. Inscrire dans la Constitution, les données personnelles de tout individu comme étant Sa Seule Propriété Intangible [15].
  5. Offrir à chaque citoyen des occasions de temps libéré, de raison d’être et d’agilité dans sa quête d’un travail et d’un épanouissement personnel. Mobiliser les communautés locales et de proximité sur cette mission première de leur responsabilité.
  6. Encourager toutes activités humaines (en direct ou avec le concours de robots, d’intelligence artificielle…) à produire de la valeur ajoutée (économique, sociale, humaine, technologique, de recherche) en retour à l’attention des territoires d’origine, d’accueil ou d’exercice de ses activités, des habitants et usagers concernés. Ceci y compris en marge ou en complément de normes techniques, juridiques, sociales.
  7. Inscrire le Principe de Subsidiarité comme fondement courant des relations et de reconnaissance mutuelle entre communautés autonomes : " La communauté de proximité la plus adaptée n’abandonne à une communauté plus lointaine que ce qui est strictement nécessaire, et a contrario la compétence de la communauté la plus lointaine s’étend aux fonctions qu’elle peut remplir de manière plus adaptée que la communauté de proximité. » [16].
  8. Redonner sens et vigueur à la Fraternité envers Tous les Autres… pourtant inscrit dans la Devise de la République Française et dans le Premier Article de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme [17]

Haut de Page

Merci d’avance pour vos commentaires.

 

Forum

Par Gabriel - 18/02/2018

Ce contrat social me fait penser à J.J Rousseau… changer de société, mais qu’il y ait un retour « d’utilité ».

  • L’évolution des techniques, sort plus ou moins du schéma habituel… « c’est au travers d’une guerre, que les évolutions techniques évoluent » pour devenir des « lieux communs » en temps de paix (V2 d’Hitler…et conquête de la Lune ; bombe atomique … et centrales électriques à énergie nucléaire).
  • Qu’apporte la Révolution ? Rien de bon pour l’usage quotidien. En France, elle a généré l’usage de la guillotine (plutôt que l’écartèlement ou la hache du bourreau). Les guerres Napoléoniennes ont amené le Code Civil et autres démarches administratives encore vivantes de nos jours (cadastre, droit de succession, contrat de mariage, etc.). Révolutions actuelles ? Cuba ? = marasme économique de plus de 50 ans ! « Printemps arabes » ? = émergence de cahots politiques…
  • Parler de révolution ? Je ne le pense pas, mais d’évolution « accélérée » de nos sociétés par la génération de nos enfants. Elevés tout jeune dans cet environnement, ils se le sont appropriés et c’est devenu leur environnement « naturel » avec les évolutions qu’ils ont générées.
  • Révolution ? Oui, pour les Séniors. La révolution numérique n’est pas une évolution « naturelle » de mon mode de vie, c’est, au quotidien, une évolution de mon environnement, qui m’est imposée et non souhaitée… car je ne peux la « moduler » à mon rythme…
  • Révolution naturelle, ne serait-ce pas une certaine forme de « lénifi…cation » dans laquelle nous sommes faussement plongés sous couvert du progrès (de l’information, etc.). Excès des réseaux sociaux, fausses nouvelles… recherche débridée de l’information numérisée qui peut se retourner contre nous, citoyens utilisateurs (« virus », « ransonware »).
  • Face à ce contraste entre « jeunes » au courant et à l’aise dans le monde numérique et « nous », les seniors, je ne crois qu’il y ait une certaine forme d’égalité citoyenne (l’article 2 de la constitution s’est appuyé sur le quotidien de la fin du 18éme et début du 19e siècle… époques où l’information circulait encore par coursiers)…
  • Laissons les seniors (dont je fais partie) bénéficier des avantages de la numérisation en ne nous demandant pas d’en être des acteurs… mais simplement passifs (ex : les traitements, suivis médicaux en milieu hospitalier, etc.) pour justifier de l’utilité de leur existence…
  • Œuvre utile de l’article, en nous poussant à aller rechercher, à travers tous les liens référencés, le complément d’informations qui nous nous semblent utiles pour compréhension du débat…

Haut de Page

  Merci d’avance pour vos commentaires.

Accéder aux divers paragraphes en cliquant ci-après
Numérique une révolution pas comme les autres - Société numérique en procès - Numérique Compléments - Contrat Social - Forum



le 17 février 2018 par Jacques Chatignoux Opérateur
modifie le 10 septembre 2018

Notes

[1] métier à tisser, machine à vapeur, train, eau courante, électricité, ascenseur, automobile, chaîne d’assemblage, ordinateur.

[2] Commentaire du livre « Mortelle Transparence », par Denis Olivennes et Mathias Chichportich, éditions Albin Michel, 190 pages, 17 euros.

[3] Souvent, les évolutions techniques « deviennent des »lieux communs" en temps de paix

[4] Lecture face à l’écran  : « Une lecture discontinue, segmentée, attachée au fragment plus qu’à la totalité. N’est-elle pas, de ce fait, l’héritière directe des pratiques permises et suggérées par le codex ? Celui-ci invite, en effet, à feuilleter les textes, en prenant appui sur leurs index ou bien à »sauts et gambades« comme disait Montaigne, à comparer des passages, comme le voulait la lecture typologique de la Bible, ou à extraire et copier citations et sentences, ainsi que l’exigeait la technique humaniste des lieux communs »

  • Ecoutons encore : « En brisant le lien ancien noué entre les discours et leur matérialité, la révolution numérique oblige à une radicale révision des gestes et des notions que nous associons à l’écrit. Malgré les inerties du vocabulaire qui tentent d’apprivoiser la nouveauté en la désignant avec des mots familiers, les fragments de textes qui apparaissent sur l’écran ne sont pas des pages, mais des compositions singulières et éphémères. »
  • Ce qui conduit à : « Comment préserver des manières de lire qui construisent la signification à partir de la coexistence de textes dans un même objet (un livre, une revue, un journal) alors que le nouveau mode de conservation et de transmission des écrits impose à la lecture une logique analytique et encyclopédique où chaque texte n’a d’autre contexte que celui qui lui vient de son appartenance à une même rubrique ? »
    Cf Leçon inaugurale au Collège de France « L’écrit et l’écran, une révolution en marche » , par Roger Chartier - Le Monde du 13-oct-2007.

[5] Société numérique acentrée  : Cf Le Local enjeu et horizon pour la création de valeur et la citoyenneté - note 2 : « L’intelligence est à la périphérie du réseau… Il est désormais possible de relocaliser le monde parce que, ce qui avait été obtenu par centralisation – à savoir la réunion d’une grande masse de connaissances à un endroit, d’une grande masse de production à un autre – peut désormais être obtenu de manière acentrée avec le réseau. ».

[6] « Nous venons, écrivains, peintres, sculpteurs, architectes, amateurs passionnés de la beauté, jusqu’ici intacte, de Paris, protester de toutes nos forces, de toute notre indignation, au nom du goût français méconnu, au nom de l’art et de l’histoire français menacés, contre l’érection, en plein cœur de notre capitale, de l’inutile et monstrueuse Tour Eiffel, que la malignité publique, souvent empreinte de bon sens et d’esprit de justice, a déjà baptisée du nom de « Tour de Babel ». »

[7] Cf Le procès de Galilée est ses enjeux idéologiques et Le procès de Galilée - Et pourtant elle tourne.

[8] Méditons sur l’abjuration de Galilée « condamné par injonction du Saint-Office d’abandonner complètement la croyance fausse que le Soleil est au centre du monde et ne se déplace pas, et que la Terre n’est pas au centre du monde et se déplace, et de ne pas défendre ni enseigner cette doctrine erronée de quelque manière que ce soit, par oral ou par écrit ; et après avoir été averti que cette doctrine n’est pas conforme à ce que disent les Saintes Écritures ».

[9] Cf Impressionnisme, modernité et tradition et Le salon des refusés - 1863 et 15 avril 1874 Première exposition de l’Impressionnisme - L’exposition de 1874 (15 avril-15 mai) - Du salon des Refusés à la première exposition : 1863-1874 - L’impressionisme - Les critiques.

[10] "Les conséquences de l’imprimerie sont immenses. D’abord sur la manière de lire et d’écrire : les imprimeurs aèrent les textes en recourant à la séparation des mots et à la ponctuation ; ils fixent aussi l’orthographe.
L’instruction et plus encore l’esprit critique se répandent à grande vitesse dans la mesure où de plus en plus de gens peuvent avoir un accès direct aux textes bibliques et antiques, sans être obligés de s’en tenir aux commentaires oraux d’une poignée d’érudits et de clercs."

[11] Cf Rappel du Contrat social ou Principes du droit politique de JJ.Rousseau et d’autres réflexions sur le sujet Le défi du numérique impose un nouveau contrat social - Le numérique et le nouveau contrat social - Jean Tirole et Fredéric Mazzella - Pour un nouveau contrat social : le Grenelle du numérique CFTC.

[12] Cf Trop de droit tue le droit : « Robert Badinter et d’Antoine Lyon-Caen « on ne rendra au droit du travail la lisibilité et l’efficacité nécessaires qu’à la condition que soient remis en lumière, au-delà des textes, les principes qui en constituent les fondements ».

[13] Actuellement, il existe un service universel des communications électroniques cf Arcep mais correspondant initialement à trois composantes (raccordement et service téléphonique, annuaire d’abonnés et service de renseignements, publiphonie). Cf aussi rapport parlementaire oct 2014 relatif au service universel des communications électroniques au regard des nouveaux usages technologiques.

[14] Cf analyse intéressante Vers les biens communs. Souveraineté et propriété au XXIe siècle - Attention à ne pas confondre avec Constitution et biens publics .

[15] Cf Nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles - GDPR - Les actions de conformité - Données personnelles : les Français de plus en plus inquiets - la CNIL publie un guide sur la sécurité des données personnelles et Fichier CNIL - Loi données personnelles : dans l’apathie des débats, une envolée néo-libérale absurde - Récapitulatif Vie Privée - Quadrature du net.

[16] Cf Quid Local et Proximité si Ubérisation : Etats, Collectivités, Banques… ?.

[17] Cf Article 1 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »