Le Local est-il vendeur et créateur de valeurs ?

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 770 (3 par jour)
En Débat

Le Local est-il vendeur et créateur de valeurs ?

Le Local… marche déjà !
Oui, le Local n’a pas besoin d’être en marche, il l’est déjà par la dynamique vigoureuse, à « fondement humain » visant ce que Jean Paul Besset appelait « l’expérience accumulée par les acteurs anonymes, dispersés et largement méprisés, qui tissent la trame d’un bouleversement où l’on verrait le local dessiner le global ».
  • Champ du Local : très vaste et très parcellisé… chacun y trouvant ses petits à sa façon et en lien avec le quotidien. Beaucoup d’initiatives sur les fonctionnalités de proximité.
  • Engagement dans le Local : très personnel et se retrouve chez un grand nombre d’acteurs plus ou moins connus : entreprenants - associations - réseaux de proximité - entreprises de terroir, de quartier - artisans, commerçants, professions libérales - collectivités - cultes . Chacune et chacun pourra aisément mettre des noms, des visages, des actions, des émotions… en pensant à Son Local :)
  • Local et Innovation : Un petit coup d’oeil en arrière pour voir le champ immense qui s’ouvre pour les entreprenants du Local, si l’on passe les Tendances Numériques 2017 au filtre du Local.
 
Le Local… peut encore mieux marcher
  • Gouvernance en continu, en transparence, avec pratiques vertueuses pédagogiques et beaucoup plus proche des citoyens : sortir de la seule com ou de l’information calculée… Point de vue gouvernance, stratégie et statut de la donnée…Akim Oural - Gouvernance des Politiques Numériques dans les Territoires
  • Société civile au cœur, en initiative et pas qu’en écho aux pratiques institutionnelles. Cf La notion de société civile dans les politiques et pratiques du développement.
  • Articulations à explorer entre les divers facteurs de développement - multifonctionnalité. Cf L’agriculture urbaine, une opportunité pour le développement local.
  • Le Local est-il vendeur ? : Accélération dans la territorialisation (géographique ou numérique) des expériences utilisateurs… Les groupes économiques proposant des marques locales (niveau Pays) ; doivent faire un effort pour viser le Local de Proximité. S’appuyer sur la culture des provinces ou des grandes régions… pour satisfaire au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre [1]. Les entreprises à la campagne, les labels, l’émergence des monnaies locales y contribuent déjà.
  • Le Local peut encore mieux faire si les Convaincus du Local restent mobilisés… même s’ils s’y sentent bien… Il faut diffuser, conforter, insister sur un contenu qui se veut en prise sur ce qui vit, bouge, foisonne, évolue vite…
    Témoignage d’un Local porteur d’avenir et de mieux-être… d’un Local en réseaux imbriqués.


 Accélérons vigoureusement le Pas du Local

Ci dessous quelques thèmes et liens (sans exhaustivité) pour témoigner de nombreuses actions du Local sur ce qui vit, bouge, foisonne, évolue vite dans nos territoires géographiques et numériques de Proximité.

Le Local d’abord quelques rappels…
  • Le Local ce n’est pas :
    • « l’urbain » contre « le rural ».
    • les « bouseux » contre les « instruits ».
    • les « fainéants » contre les « travailleurs »
    • les « pauvres » contre les « nantis »
    • « l’anonymat » contre « la visibilité »
    • la « province » contre le « parisianisme »
    • les « faibles » contre les « vaillants ».
  • Le Local c’est :
    • d’abord la proximité entre des gens dans un espace géographique ou numérique commun.
    • du sens, des horizons mais aussi joies et difficultés à partager.
    • un quotidien de fréquentation avec des moments charnières où les individus se croisent, se voient, se parlent ou se chamaillent.
    • bien souvent une communauté de vie où la diversité des situations, des opinions et des croyances est de mise.
    • un espace physique (rue, moulon, quartier, village, ensemble de bourgs, versant de montagne, espace rural typé, fronton de mer, bord de rivière…) ou numérique (communauté, réseaux, nomadisme…).
    • une histoire, le grand comme le petit patrimoine, des anecdotes.
  • En Local s’il n’est pas toujours facile de vivre en proximité… au moins chacune et chacun y est confronté. L’égoïsme y existe, la solidarité aussi.
  • Face aux pratiques des GAFA et des Opérateurs numériques dominants, encourageant des bulles de certitudes, Le Local est un espace tampon permettant de reprendre sa respiration pour ne pas tout « gober » et ainsi conserver un esprit critique.
  • Le Local est un bon système relationnel pour prendre du recul et ainsi lutter contre les fake news prospérant avec l’économie de l’attention. C’est aussi une bonne caisse de résonance.
 
Un mode de vie et du sens pour le quotidien

Même avec les difficultés de chacun, Bien souvent, Le Local est par la proximité, moins anonyme que d’ordinaire et les solidarités s’y exercent. Cela n’empêche pas le « chacun pour soi »… mais à se croiser dans les rues, le village, le moulon, le quartier, sur le port, la place du centre, le marché, la communauté numérique professionnelle ou ludique… il y a ce quelque chose qui ne sied pas aux lieux anonymes.

Une économie de proximité source de création de valeurs

Valeurs financière, sociale, humaine et d’employabilité par ex dans :

  • L’économie du circuit court trouve de nouveaux marchés, après les produits agricoles. Les Echos du 24 oct, se font l’écho de la start-up Vandebron qui « se positionne sur les énergies vertes, un peu comme le Airbnb de l’électricité ». En France on trouve sur le même sujet : Enercoop « qui note la volonté de certains clients de localiser le plus précisément possible, l’origine de la production », ou encore Ilek, Ekwateur « la question est de savoir à qui le consommateur donne son argent » et pour Enercoop « jouant la transparence pour expliquer la répartition de la facture pour le client ».
  • L’implication des entreprises ayant des racines dans Leur Local est aussi un facteur fort de création de valeur. Par ex pour des entreprises implantées en périphérie urbaine ou à la campagne [2] ; ou encore Développer la vie culturelle et associative
  • L’enjeu du maillage territorial cf Points relais Poste : services essentiels comme achats de timbres, envoi de lettres, colis et recommandés, retraits de timbres… avec horaires élargis…. mais hors opérations bancaires. Points relais gérés en partenariat avec des collectivités locales (agences postales communales) et des commerçants (relais poste), au nombre de 7829 en 2015.. .

Haut de Page

   

Un territoire physique et numérique particulièrement bien adapté à notre société acentrée

A explorer ce réseau mondial de fermes bio : WWOOF (World-Wide Opportunities on Organic Farms).

Un espace de projets et d’enjeux : quotidien des habitants et usagers ; valeurs de respect et d’égalité

Un rythme de vie apte à offrir des occasions de temps long

Vivre Son Local, c’est s’inscrire dans une histoire, des anecdotes de proximité, des souvenirs (paroles, sons, photos). Le quotidien est un moment pouvant se resituer dans un espace géographique ou numérique qui nous parle concrètement, un vécu personnel et non anonyme, des émotions, une identité compatible avec la diversité. Cela évite le repli sur soi, sur son territoire.Au contraire par l’intensité du vécu, cela invite à découvrir aussi d’autres horizons. Par son temps long, mis en perspective, la diversité est au cœur du Rythme Local.

 
Une proximité d’intelligence et de curiosité favorisant la créativité

La créativité se définit par « originalité, singularité, insolite, étonnement, frottements, regards croisés, controverses, intuition, transgression, agilité… » A lire : La créativité est un muscle qui se cultive

  • On ne peut cantonner la proximité de la Créativité à cette question des territoires numériques… Ici et là , plus proche du Local se déploient des lieux de créativité.
  • Cellules locales de créativité : « Le Pôle Créatif Liégeois propose de créer des Cellules locales de Créativité-autonomes et travaillant en réseau-, un peu partout dans le monde, de manière à permettre aux citoyens de participer à la résolution des « problèmes » locaux, grâce à des solutions créatives et systémiques….. Nous partons du principe que chacun a des compétences intéressantes, notamment créatives, et qu’il peut les partager avec d’autres personnes, s’il le désire. »

Haut de Page

   

Un point de vue pour partir explorer d’autres parties du monde

A propos de Condé-sur-L’Escaut et de l’histoire.. . L’histoire de notre pays serait celle d’un combat permanent contre la distance, contre la géographie ! Oui une Histoire vue de Paris, de la centralité tissant son réseau à partir de… et non comme un ensemble de réseaux imbriqués.

  • Le Local ne peut se résumer à semblable vision réductrice. Condé-sur-L’Escaut c’est un lieu de confluence entre la Haine et l’Escaut ; un lieu de proximité avec la Belgique. Son histoire est comme d’autres aux frontières, ballottée au gré des conquêtes et des ambitions des puissants ou des envahisseurs.
  • Oui chacun des lecteurs peut témoigner de l’histoire de son Local, de sa diversité. Tous les chemins mènent au Local… et avec notre monde acentré, bien des chemins peuvent y conduire.
  • Les lignes droites ne sont pas les plus courts chemins pour partir à la découverte du Local surtout à l’heure d’un numérique.
 

Un horizon pour une politique ambitieuse France et Europe

Voir Le Local enjeu et horizon pour la création de valeur et la citoyenneté. Extraits : "

  • Local un enjeu :
    • D’abord une échelle de proximité « géo-humaine-sociale » dont la composante numérique acentrée donne force, liberté d’entreprendre, de partager des initiatives.
    • Le Local de France est riche de sa diversité avec ses nombreux territoires (physiques, numériques, culturels).
  • Le Local un horizon :
    Une occasion essentielle pour dépasser et apaiser les nombreuses tensions dans notre pays :
    • Redonner du sens aux communautés de proximité porteuses d’actions, de mémoires.
    • Situer des horizons, des projets créateurs de valeurs économiques, techniques et humaines, pérennes et ancrés dans des territoires.
  • Repères :
    Constat - Horizon Europe - Méthode - Exister et Réussir - Exemple de Points d’Actions."

 
Cf aussi Pour une Europe du Local. Trois approches à approfondir.
  • Quelle Création de valeur pour une Europe du Local ?
  • Quels parcours exploratoires envisager ?
  • Déployons Pensées, Actions, Gouvernance.
  • Haut de Page


    Voir en ligne : Le Local enjeu et horizon pour la création de valeur et la citoyenneté

    le 26 décembre 2017 par Jacques Chatignoux Opérateur
    modifie le 2 janvier 2018