Le Local, c’est ce qui fait tenir la France !

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 328 (10 par jour)
Débat

Le Local, c’est ce qui fait tenir la France !


Eloge des petites choses nous dit fort justement Alain Rémond , le 13/07/2018 dans le journal La Croix.

Extraits : Evoquant l’enjeu, le suspense, la dramaturgie autour de Coupe du monde, Tour de France… A. Rémond poursuit :

"Et après, qu’est-ce qu’il y a  ?
Il y a toutes les petites fêtes, tous les petits festivals, tous les petits concerts, tous les petits concours locaux, tous les pardons, toutes les guinguettes, toutes les expos, tous les repas de quartier, tous les feux d’artifice, toutes les randonnées, toutes les visites guidées, il y a tous les conteurs, tous les chanteurs, tous les musiciens, tous les amateurs et tous les bénévoles. Il y a tout ce qu’on lit dans les pages locales des quotidiens régionaux qui font le sel de l’été, le sel de la France en été.
C’est local, c’est modeste, c’est à la bonne franquette. C’est juste le plaisir de se retrouver, de faire la fête, dans son village, dans son quartier.
• C’est juste ce qu’on appelle, pompeusement, le vivre-ensemble.
C’est ce qui fait tenir la France."


Qu’il a raison Monsieur Rémond !

Tout ceci justifie pleinement LocalVox… La réaffirmation du caractère fort pour notre Pays France, Nos Pays Locaux [1], Nos Terroirs, Nos Savoir-Faire, Nos grands et petits Patrimoines, Nos sentiers, Notre Langue, Nos Parlers [2], Nos Anecdotes du Quotidien, Nos Communautés de Proximité… de cette myriade de vécus, de multitude des locaux, de temps en commun, voir de Communs partout en ville, campagne et ailleurs…
Le Local n’a pas besoin d’être en marche, il l’est déjà par la dynamique vigoureuse, à « fondement humain » qui laisse trace dans nos sillons, nos mémoires.

A trop mépriser ce Local dans les politiques (publiques ou d’entreprises), parmi nos élites et technostructures… il en résulte des extrêmes en tous genres, en bien des situations.
A l’heure d’un monde numérique acentré [3], il devient urgent de rétablir les Vérités, les Équilibres, le Respect, de veiller à l’Équité pour Tous [4].

Relisons ce qu’en disait Roger Chartier dans sa leçon inaugurale au Collège de France « L’écrit et l’écran, une révolution en marche » - Le Monde du 13-oct-2007… « Les mutations de notre présent bouleversent, tout à la fois, les supports de l’écriture, la technique de sa reproduction et de sa dissémination, et les façons de lire. Une telle simultanéité est inédite dans l’histoire de l’humanité. »

La Richesse, La Force, Le Rayonnement de la France dans un monde numérique… c’est son Local dans sa diversité de territoires, de paysages, d’histoires, d’humanités.

 


NB : A relire aussi :

  • André Dhôtel qui en parlait si bien : Patelin au pays de Dhotelland du côté des Ardennes
  • Jean Paul Besset « l’expérience accumulée par les acteurs anonymes, dispersés et largement méprisés, qui tissent la trame d’un bouleversement où l’on verrait le local dessiner le global ».

   

   

Voir en ligne : A lire - Voix du Local : Ressources, Contacts Chantiers
le 13 juillet 2018 par Jacques Chatignoux Opérateur
modifie le 10 septembre 2018

Notes

[1] Cf par Frédéric Zegierman : Le guide des Pays de France - Nord - Guide des Pays de France - Sud et aussi Liste des régions naturelles de France

[2] Cf Nos Parlers (locaux, provinciaux, régionaux ; parler populaire ; parlers ruraux, urbains, spéciaux) et aussi Langues régionales ou minoritaires de France - dialectes ou patois -

[3] Cf Internet est un réseau neutre et acentré :

  • Un réseau de lieux d’interconnexions…
  • Un langage commun quel que soit langage, machine…
  • L’intelligence est à la périphérie du réseau. Le réseau n’est qu’un ensemble de câbles.
  • Un réseau acentré (multiples chemins et interconnexions) , c’est à dire : possibilité de détruire un chemin du réseau sans compromettre celui-ci.

[4] Pour Tous : en particulier pour l’espace public qui devrait être commun … c’est-à-dire « Pour Tous - handicapés, personnes âgées, malades, pauvres, faibles… de tous ceux qui devraient être au contraire au premier rang des priorités de nos sociétés. Le « Pour Tous » doit d’abord nous interroger sur la finalité de nos choix et de nos pratiques.… et non se cantonner aux usages considérés comme ordinaires et normaux.