Europe naïve face aux Etats-Unis, Chine…
A méditer pour Local / Proximité

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 332 (9 par jour)
En débat

Europe naïve face aux Etats-Unis, Chine…
A méditer pour Local / Proximité

Point de vue à parcourir : L’Europe doit sortir de la naïveté face à la Chine et aux Etats-Unis, reflet de la situation du Local / Proximité dans le contexte des mentalités de notre époque.

Quelques extraits
  • Il faut que l’Europe réaffirme son attachement à l’OMC (même si elle n’est pas la panacée ) et condamne l’obstruction américaine.
    Dans le même temps, elle doit éviter que notre avance technologique soit érodée par un pillage chinois.
  • La stratégie européenne doit reposer sur un principe simple et fort : protéger l’Europe sans recourir au protectionnisme (piège).
  • L’Europe est globalement une région commercialement excédentaire.
  • Lorsqu’on se protège sans se restructurer ou se moderniser, la protection excessive se retourne toujours contre vous.
  • Pour nous européens, la priorité absolue est d’éviter que notre avance technologique soit érodée par un pillage chinois. On ne peut accepter que la Chine conditionne l’accès à son marché à des transferts de technologie.
  • Dans un monde dominé par des puissances carnivores, il n’y a plus de place pour celles qui s’obstinent à rester végétariennes.
 
Analyses
  • Les acteurs du Local / Proximité ne doivent pas être naïf face aux deux écueils qui les environnent :
    • Subir les politiques et comportements de la verticalité (publique, privée) top down souvent impérieuses et pas toujours solidaires ou efficaces.
    • Donner crédit aux mirages du grandir toujours plus gros (mondialisation / globalisation).
      On trouve toujours plus gros que soi !
  • Le numérique permet de rompre le scénario en optimisant un horizon, des modes d’action créant de la Valeur… sans être dépendant des deux écueils.
    Le Local / Proximité doit « s’emparer » du numérique, par son agilité, sa réactivité, la diversité des communautés de proximité, son adéquation « d’ADN » avec des valeurs de partage (même s’il y aura toujours des ronchons, des égoïstes, des m’as-tu vu, des critiques pour tout).
  • Cela ne signifie pas un repli sur soi… ou la conquête de places au soleil… pour faire de l’ombre au voisins. Mais bien davantage être porteur de Valeurs enrichissantes pour l’Homme et soucieuses d’avenir.

Haut de Page

 


Enseignements à tirer
 

Réinvestir le numérique comme un atout local

Ce n’est pas digitaliser à tout và , ou surfer pour surfer sans rien comprendre de ce qui se passe avec cette technologie.
Il faut réinvestir le numérique comme un potentiel accessible et non se cantonner à s’en servir…

 
Rien de compliqué là dedans… juste comprendre avec schémas, Internet est un réseau neutre et acentré :

    • Un réseau de lieux d’interconnexions
    • Un langage commun quel que soit langage, machine…
    • L’intelligence est à la périphérie du réseau. Le réseau n’est qu’un ensemble de câbles.
    • Un réseau acentré (multiples chemins et interconnexions) , c’est à dire : possibilité de détruire un chemin du réseau sans compromettre celui-ci.
 

Renforcer la vie de quartier qui influence la performance des entreprises

    • "Une partie du temps gagné dans les transports est réinvestie par les salariés sur leur lieu de travail.
    • Seul un tiers des salariés peuvent être considérés comme mobiles au travail, parce qu’ils se déplacent chaque semaine à l’extérieur du bureau, restent travailler chez eux au moins une fois par mois ou changent de lieu de travail au cours d’une journée type… La mobilité au travail serait même en passe de devenir la norme, sous la pression des plus jeunes générations… Les salariés les plus mobiles travaillent plus souvent en équipe, ont plus de facilité à communiquer et font davantage confiance aux autres.
    • Les plus beaux espaces de travail, avec vue panoramique ou terrasse, sont désormais dévolus aux espaces communs de convivialité.
    • Les jeunes recrues jaugent également le quartier. Ils veulent trouver sur place des magasins ou des médecins (mélange des usages).
    • Fait nouveau, les jeunes cadres recherchent aussi une vraie mobilité de travail à l’intérieur même du quartier. « Ils veulent croiser des connaissances professionnelles : collègues, clients ou fournisseurs »
    • Lorsque le lieu de travail se situe à moins de vingt minutes du domicile, la moitié d’entre eux envisage d’y rester plus de cinq ans. La proportion chute à 37 % chez les collaborateurs qui mettent plus d’une heure à se déplacer."
 
 

Mondialisation : guerre commerciale larvée ou non

Local / Proximité sont plus stables, riches et vecteur dans la création de valeur partagée et de retour sur investissement envers le territoire d’accueil.
 

Disposer d’une autonomie plus poussée

    • Pour le moins envers les collectivités institutionnelles, réussir une décentralisation d’ampleur des fonctions Etat et des financements associés.
    • Une simplification des normes. Cf par ex Indications géographiques : des labels au compte-gouttes pour les produits manufacturés :
      « Quatre indications géographiques de produits manufacturés depuis 2015 (sièges de Liffol, granit de Bretagne, porcelaine de Limoges, pierre de Bourgogne). Un démarrage lent du dispositif censé venir au secours d’entreprises en difficulté !… 200 produits éligibles… Une exigence pour l’obtenir : les produits doivent être liés à un territoire par des »caractéristiques, un savoir-faire ou un procédé de fabrication"
 

Faire Sa Part (cf légende de l’oiseau Colibri), plutôt que d’attendre des solutions de certains : Les économistes ont du travail en retard

    • "Comment aborder les « métamorphoses du monde », thème central des nouvelles Rencontres économiques d’Aix-en-Provence… Tout le monde est d’accord. Mais que propose cette profession comme solution ? Pour l’instant, la froide réalité oblige à répondre : rien…
    • Les économistes vivent sur un modèle de référence, l’équilibre général dynamique stochastique (DSGE en anglais), hérité de lord Keynes… modifié dans les années 1970 (pour répondre à l’inflation) et élargi. Modèle supposé donner la réponse à tous les niveaux, ménages, entreprises, Etats, à partir de la rationalité des choix : les gens suivent toujours leur intérêt.
    • Les économistes ne disposent pas d’un nouveau corpus théorique en état de marche. La question du risque, pour la finance comme pour un ménage, reste mystérieuse. La contagion est nulle puis soudaine, non linéaire donc, c’est-à-dire difficilement modélisable. La méthodologie change avec les data pour vérifier les hypothèses micro, mais le retour à la théorie reste à faire parce que le métier d’économiste doit s’ouvrir aux autres disciplines (psychologie par exemple)."


Haut de Page


Voir en ligne : Pour une Europe du Local :)

le 9 juillet 2018 par Jacques Chatignoux Opérateur
modifie le 10 septembre 2018