Communs, Développement, Territorialité - Local & Proximité

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 777 (5 par jour)
En Débat

Communs, Développement, Territorialité - Local & Proximité


Quelques repères pour articuler les mots les uns avec les autres…

 


Positions Relatives


Rappels

Pour réussir la mise en synergie des mots du titre de l’article, il est utile de revoir ce que chacun signifie, apporte, promeut… Plusieurs récapitulatifs, à parcourir, existent ou sont déjà mentionnés sur le site :


Peut-on négliger, mépriser le Local de Proximité ?

  • Si les communs « sont des ressources, gérées collectivement par une communauté, qui établit des règles et une gouvernance dans le but de préserver et pérenniser cette ressource… »
  • Si le développement local est « un processus grâce auquel la communauté participe au façonnement de son propre environnement dans le but d’améliorer la qualité de vie de ses résidents.… un phénomène humain où les projets et l’action, plus que les institutions et les politiques, mobilisent l’ensemble des intervenants de la communauté de chacun des territoires… »
  • Si le territoire « est un milieu vivant dans lequel la nature est pensée dans une relation de coévolution féconde avec les activités humaines… un écosystème dynamique, qui se comprend et se fabrique dans la longue durée ; un produit collectif, issu de rapports sociaux complexes, qui amènent à la construction d’un paysage, à des formes de savoirs et à des règles de reproduction… » [1]
    Rappel : Un Territoire… n’existe pas « en soi », mais « par soi » et « pour soi » [2].
  • Si le Local et la Proximité « sont à comprendre dans la dimension géographique, ET en intégrant la perception humaine, les spécificités… et bien sûr les nouveaux contextes du numérique produisant un univers acentré sans centre dominant. »
 
Horizons à débattre


Compétences / Agilité

Les entreprises face à la révolution des compétences. "Impact automatisation et intelligence artificielle sur le monde du travail à l’horizon 2030 - McKinsey

  • Compétences physiques et manuelles, compétences intellectuelles de base, vont reculer de 14 % et 15 % avec robots et intelligence artificielle… au profit de 3 domaines :
    • Compétences intellectuelles élevées (créativité, gestion projets, lecture, écriture de niveau supérieur (+ 8 %).
    • Compétences technologiques (numérique, informatique, analyse de données (+ 55 %).
    • Compétences sociales et émotionnelles (+ 24 %) : capacité à négocier, à manager, à prendre soin des autres, à former et à enseigner.
  • Quand les machines progressent, les aspects humains du travail ont une importance croissante.
  • Les organisations « agiles » (employés réunis en équipes autonomes et flexibles), ont le vent en poupe" [3].


Valeur d’usage, d’échange Patrimoine Territorial

  • « Pour le patrimoine territorial (biens communs territoriaux), valeur d’usage et valeur d’existence sont deux aspects différents et mêlés : la valeur d’usage collectif doit être liée à sa valeur d’existence pour les générations futures, ce qui donne la possibilité de mettre en commun le patrimoine territorial. » [1]
  • Fait aussi référence à Françoise Choay, pour qui « le patrimoine territorial représente un ensemble de ressources vues sur le long terme et par ceux qui en sont dépositaires : ressources du milieu ambiant, du milieu socio-culturel, de la ville, des infrastructures, des cultures agroforestières ».


Gouvernance partagée

  • « La connaissance partagée du patrimoine territorial est un moyen de redonner aux citoyens un rôle actif et la base nécessaire d’une conscience collective pour pouvoir modifier les modèles de développement » [1]

Haut de Page


Maillage des Repères possibles

Pour progresser, tous les intervenants sur un territoire donné ont intérêt à s’écouter, se respecter, apprendre les uns des autres, concevoir ensemble… chacune et chacun dans sa partie, sa compétence, ses réseaux. Ceci en continu et pas seulement à l’occasion de projets, de conflits, de vécus au quotidien ou événementiels… Par exemple : Faire se rencontrer l’Attention et l’Intention… autour du « Premier Mètre ».
A défaut, le numérique est suffisamment réactif pour tacler ce qui ne marche pas !


Enjeux des Représentations
Qui représente qui… et comment se font les représentations à l’heure numérique.
  • Le 50% plus 1 des votants dans des élections ?
  • L’appartenance à une communauté, à un territoire géographique ou numérique ?
  • La reconnaissance sociale du groupe, individu ?
  • La verticalité des organisations, décisions ?
  • Le tirage au sort ? [4]


Partage des Connaissances

Les habitudes de partage, vulgarisation sont peu présentes chez les acteurs des connaissances technique, urbaine, sociale, économique. Ces derniers préfèrent les procédures de consultation ou de participation des citoyens ou usagers autour d’un projet très insuffisantes car en fin de processus.
  • Peur de perdre de son influence, manque de savoir pédagogique, pesanteurs des corporatismes… [5].
  • Normal que le Citoyen se méfie des élites ! Cela conduit à des approches partielles de sujet… Heureusement « Le sens commun, qui a servi à la survie de l’humanité, lui est toujours utile aujourd’hui. ».


Territorialité autour des biens communs : fertilisateur du Local / Proximité ?

La Territorialité peut-elle être pour le Local et la Proximité un ferment humain, social, économique, technologique ?
  • Le territoire de proximité est identifié par chaque habitant ou usager : préoccupations, nature (géographique, numérique), étendue, valeurs associées, potentiel, pérennité, relations autres…
  • La notion de biens communs territoriaux , « comprend des aspects immatériels (des savoirs environnementaux, des modèles socio-culturels locaux, des milieux socio-économiques…) et des aspects matériels (des paysages urbains et ruraux, des infrastructures, etc.) ; elle renvoie plus particulièrement à la question des ressources et de la valeur d’usage. » [1] Cf les logiciels et autres œuvres de l’esprit sous licence libre.
  • A méditer : « il y a autant de communs qu’il y a de communautés et de ressources » - Elinor Ostrom. _ Selon la capacité des habitants et usagers à considérer comme tels en proximité : forêt à côté, jardins publics, espaces de mobilité, certains habitats, réseau numérique ciblant un patrimoine physique ou un lieu collectif, sources d’eau potable, petit patrimoine du quotidien, retenues d’eau et protection des berges, entretiens des haies, transports collectifs de proximité, distribution locale d’énergie, monnaies locales, sections de communes [6] et l’incidence des pratiques du municipalisme.
 

Apprentissage, Vivacité de la Citoyenneté
L’apprentissage prend bien des voies. Il faut vaincre la résignation, le sentiment d’être isolé, de ne pas savoir dire ou faire. Oser en pleine lumière est difficile !
  • Dur, dur en contexte numérique « Les mutations de notre présent bouleversent, tout à la fois, les supports de l’écriture, la technique de sa reproduction et de sa dissémination, et les façons de lire. Une telle simultanéité est inédite dans l’histoire de l’humanité. » [7]
  • Agir à plusieurs sur des sujets de proximité… de quoi mobiliser plus facilement les Citoyens.
    Solliciter si besoin le Réseau LocalVox.


Gouvernance en univers acentré

En l’absence de centre dominant, la gouvernance ne peut s’affirmer sur un territoire simplement constitutionnel ou historiquement fort par l’économie, la topographie de lieux…
  • Les territoires « référents » de la Constitution sont-ils suffisants dans une société numérique ?
  • Quid d’une souveraineté des Communs de Proximité ? [8]


Re-connaissance du Local / Proximité : Actions

  • Le « Pour Tous » : Inégalités, Solidarités, Initiatives, Engagements
  • Les capacités (adaptation, initiatives, conviction, savoir-faire, rayonnement) des habitants et usagers des lieux géographiques ou numériques. Essentiel pour « aller au bout de ses idées » et forger la Re-connaissance de « Son Territoire ».
  • Jouer la carte du Nodal myriade d’interconnexions fructueuses et créatrices de valeurs au coeur des Legos Numériques Locaux [9].


Les Valeurs et Marchés du Local / Proximité

  • Ne peuvent dans un monde acentré, se réduire à sa force, réactivité, rentabilité monétaire, aire d’influence.
  • Fondements devenant incontournables : usages, don, expérience utilisateur, valeurs d’identités personnelles ou collectives partagées… bien souvent plus révélateurs.
  • Les acteurs locaux (publics, privés, civils) doivent intégrer ces derniers dans leurs pratiques, en autonomie.
    • Ils devraient agir davantage en partage par intercession, intermédiation, accompagnement (compétences, projets…) en nourrissant le dialogue social local. L’ère numérique n’est plus réduite à de l’information / communication… mais se fonde sur l’économie du partage [10], l’économie circulaire [11], la citoyenneté éclairée, une coopération dès le « premier mètre »…
    • A défaut, ils jouent contre leur crédibilité et surtout contre leur territoire dont ils partagent la responsabilité et les valeurs avec les habitants et usagers.

Haut de Page


Quelques repères pour articuler les mots les uns avec les autres…

 



modifie le 10 septembre 2018

Notes

[1] Cf Territorialité dans Les territoires du commun - Entretien avec Alberto Magnaghi.

[2] Cf Michel Roux Le ré-enchantement du Territoire - Le territoire dans les sillages de la complexité - Voir aussi « Si un lieu peut se définir comme identitaire, relationnel et historique, un espace qui ne peut se définir ni comme identitaire, ni comme relationnel, ni comme historique définira un non-lieu » - « Non-Lieux, Introduction à une anthropologie de la surmodernité » - Marc Augé.

[3] Organisations agiles : Zappos entreprise sans managers (« holacracy »), depuis 2013, 1.500 employés organisés en cercles, animés par des managers de projet temporaires.
Conséquences pour cinq secteurs :

  • Banque et assurance : postes dans le back-office (38 % des effectifs) les plus menacés.
  • Mines et énergie : pris par automatisation et robotique, 30 % des tâches manuelles répétitives (conducteurs d’engins, opérateurs…) disparaître. En parallèle, demande de profils technologiques.
  • Santé : vieillissement de la population, la demande continue de croître, pour les postes d’infirmier, aide aux personnes dépendantes.
  • Industrie : 4.0 demandera beaucoup moins de travail à la chaîne et beaucoup plus d’ingénieurs.
  • Distribution : emplois restants concentrés dans la relation client, le management et les technologies.

[4] Cf Tirage au sort - Wikipedia - stochocratie.

[5] Et pourtant sur les Vérités : « Il est admis aujourd’hui que toutes les vérités humaines, scientifiques comprises, sont relatives, au sens où elles sont incomplètes et destinées à changer… » - Michel Paty. « La vérité… est fille de la discussion, non pas fille de la sympathie » - Gaston Bachelard. Cf Histoire et philosophie des sciences - Revue Sciences Humaines N° hors-série N°31 dec 2000-2001

[6] Cf Sections de Commune - et aussi Force de Défense des Droit et Biens des Communautés Villageoises et des Membres de Sections de Commune - Sur Wikipedia.

[7] Cf Roger Chartier, dans sa leçon inaugurale au Collège de France « L’écrit et l’écran, une révolution en marche » - Le Monde du 13-oct-2007 qui souligne fort justement « les mutations en cours qui créent distorsion, décentrement, distanciation, fracture… en somme les inégalités de l’internet dans la culture des pratiques… La lecture face à l’écran est une lecture discontinue, segmentée, attachée au fragment plus qu’à la totalité ».

[8] Cf Souveraineté - Définition Cnrtl : « Souveraineté populaire. Qualité propre au peuple considéré comme l’ensemble des citoyens et possédant en droit le pouvoir suprême qu’il exerce soit directement soit par des représentants agissant en vertu du mandat impératif ; pouvoir suprême appartenant en droit au peuple. »

[9] Cf Le développement local acentré… Nouvelle donne numérique pour la réussite des territoires, l’employabilité des habitants, le dialogue des gouvernances de proximité et Le Développement Local est mort - Vive le Nano Développement Local, Numérique, Territorial, Entrepreneurial et Créateur de valeur.

[10] Cf Comment le partage va transformer nos économies : « Les ménages y voient en effet un complément de revenus. Selon Mary Meeker, le revenu moyen du ménage américain (52.000 dollars) pourrait s’améliorer de 40% grâce à l’économie collaborative, soit 21.000 dollars de bonus. Pour l’Europe, PwC estimait en 2016 que le chiffre d’affaires des cinq secteurs clés de cette nouvelle « nouvelle économie » (finance, hébergement, transport, services à la personne et services aux entreprises) devrait augmenter de 35% par an contre 3% pour l’ensemble de l’économie pour atteindre 83 milliards d’euros d’ici 2025, contre 4 aujourd’hui. Changement de mentalité. La propriété ce n’est plus le vol, c’est le « seum », traduisez la galère. Seul compterait l’usage de son bien… Grâce à WeFarmUp (co-farming) Boris agriculteur dans le Tarn a, depuis l’été dernier, loué six fois sa herse étrille à un paysan installé à 30 kms de chez lui qui l’utilise pour désherber du blé ou du soja. Avec internet, faculté d’agréger les capacités excédentaires où qu’elles se trouvent dans le monde et y donner accès… Les plateformes sont les carrefours du XXIe siècle. Leboncoin (acheter d’occasion), Drivy Zipcar (location de voitures entre particuliers), Europcar (autopartage). Lorsque chez le loueur la durée moyenne de location est de huit jours, il élargit son offre avec des services à l’heure ».

[11] Cf L’économie circulaire utilise de nouveaux modèles réemployant des produits finis dans leur cycle de production : « Produire de la matière première bon marché qui entrera dans la fabrication de nouveaux produits à partir de ses propres déchets manufacturiers… L’économie circulaire pourrait leur faire épargner 380 milliards de dollars et presque le double en 2025 s’ils convertissaient le design à ce cycle vertueux, notamment grâce aux économies d’énergie et de matières premières (jusqu’à 40 %)… « L’économie circulaire bouscule les organisations industrielles linéaires en obligeant les entreprises à penser les flux de matières - biologiques et techniques -dès la conception des produits pour les réemployer totalement dans une nouvelle production »… Cette « philosophie régénératrice » est à l’origine d’un courant : le « cradle to cradle » (du berceau au berceau) proposé par l’architecte américain William McDonough et le chimiste allemand Michael Braungart, et d’une certification du même nom (C2C). » - A voir aussi L’économie circulaire réinvente la production textile et sa consommation et L’économie circulaire, nouveau business-model des entreprises.