Acteurs du Local public, privé, associatif, civil : temps et chantiers de l’offensive

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 257 (8 par jour)
En Débat

Acteurs du Local public, privé, associatif, civil : temps et chantiers de l’offensive

Repères pour aller à l’essentiel (cliquez sur les liens.)

Contexte - Enjeux - Démystifier les fausses certitudes - Révéler le Local / Proximité - Amplifier sujets et réseaux offensifs - Incontournables - Bonnes pratiques

   

 
Paroles de Quidams    

 
   «  Commencer par écouter ces voix nombreuses qui sourdent de nos campagnes ou de nos quartiers urbains…
Un bruit certes discret mais présent d’une abnégation à se donner éperdument dans un quotidien banal, sans grandiloquence et sans analyse poussée.
 »

 
   « Vivre ensemble passe par cette proximité de contact, ce lien de confiance qui naît par une mutuelle reconnaissance.
Lien qui ne s’acquiert qu’avec le temps et l’épreuve du temps, une estime qui ne peut être feinte ni contournée par un talent uniquement commercial ou diplomatique. L’épreuve de vérité passe par la proximité.
 »


Contexte
Le Tout Etat semble au centre des critiques et rejets, étant le fruit de :

  • Histoire, Géographie et Pouvoirs.
  • Contextes des rapports entre continents :
    Guerre et Conquête.
  • Développement économique et Croissance des Villes.
  • Mutations des valeurs humaines et conquête des Droits nouveaux.

 
Paradoxalement, le problème n’est pas l’Etat, mais la méthode et la prétention de la verticalité à tout savoir et tout diriger, les limites d’une démocratie élective, les règles de l’action publique peu adaptées au contexte numérique acentré [1], et l’absence d’une vision d’avenir.

  • Aujourd’hui, avec l’évolution des pratiques sociales et des nécessaires économies en gestion, l’Etat ne peut plus prétendre tout faire, ni faire faire aux autres.
  • Digitaliser c’est mettre le Citoyen au cœur de la Vie Collective. Cf Affirmer sa citoyenneté numérique, communale, locale et de proximité.
  • Les faux amis dans les politiques publiques ou les choix d’entreprises… sont fréquents. Soyons lucides sur l’impact réel et local des volets financiers, santé et emplois.
  • Comme le dit P.Virilio [2] : « Nous sommes passés de la standardisation des opinions à la synchronisation des émotions. La communauté d’émotion domine désormais les communautés d’intérêt des classes sociales… »
    ou encore à l’image du réseau internet « Les villes et les édifices sont considérés comme des agencements de nœuds de circulations de personnes, de choses, d’énergie, d’informations ».

 
Qu’est devenu Le Local ?

  • Peau de chagrin dans une société médiatisée, peopolisante incapable de garder des traces pour d’autres.
  • Illusion d’optique au vu des politiques publiques globales, raisonnant sur les canons du 20 ème siècle.
  • La Constitution mentionne les Collectivités, mais rien sur les Communautés : Comment passer du Re ou Co.
 
Enjeux
Quelle stratégie et tempo adopter ?

  • Pas besoin de prétendre à une victoire totale du Local ! Ce serait illusions, contradictions, déceptions et antinomique avec un Local / Proximité prônant la Diversité.
  • Partons d’une appréhension claire de la situation. Le contexte numérique acentré (réseau décentralisé sans centre dominant) en est le fer de lance [3].
  • Identifions les intermédiaires toxiques, dont les comportements corporatistes reflètent la perte du sens de l’intérêt général envers nos concitoyens.
  • En contexte numérique… Quel Nouveau Contrat Social ?
  • « Devant une singularité absolue. Il faut une vision révélationnaire, et non plus révolutionnaire. » comme le rappelle P.Virilio [1].
  • Pas besoin de se presser, le numérique rebat les cartes et le Local tire son épingle du jeu. Le Tempo doit être celui des actions, des engagements, des convictions… S’il faut accélérer c’est dans le travail de valorisation, de visibilité, d’émotion autour du Local / Proximité.
  • Osons arpenter le Chemin des Ecoliers : « A partir de la mairie, passez devant l’église en descendant la rue. Longez la route jusqu’au panneau indiquant le lieu dit »les Rouges« , où vous monterez sur le chemin de droite. Au Solliet, passez entre les maisons et la chapelle. Grimpez jusqu’à la route, tournez à droite. 70 mètres plus loin prenez le chemin… » [4].

 
Atouts et Opportunités
Dans un monde numérique acentré, instable, improbable… Quatre incontournables s’affirment :

  • Libérons l’autonomie des acteurs et entreprenants de proximité « pour changer à la fois les sujets traités et la façon de les poser… avec une prise de distance vis à vis des référentiels classiques voir imposés. » ; autonomie qui interfère avec le pouvoir [5], les méthodes agiles [6],
  • Favorisons l’expression de soi, et faire du Local enjeu et horizon pour la création de valeur et la citoyenneté.
  • Exploitons au mieux droit à l’expérimentation même sur le hors normes.
  • Valorisons le Local / Proximité comme Terre d’émotions à foison dans le quotidien [7].

Haut de Page



Trois Chantiers Pollinisateurs et Ecosystèmes


Démystifier les fausses certitudes
Quelques exemples [8]
  • Les start-up sont-elles le vrai monde ? [9] en se bornant à parler de startup nation et injecter de l’argent sans analyses coût-avantage… Haro sur la FrenchTech… Vive l’Ecosystème LocalTech ! Pour le moins, il est urgent de réorienter les aides publiques vers les Start-Up vertueuses, utiles au quotidien et avec retour sur investissement pour les citoyens, habitants et usagers du Local / Proximité.
  • Faire appel aux élites (aux têtes souvent trop pleines plutôt que bien faites !) [10]… A condition qu’elles agissent en partage de connaissance, avec modestie, et en interaction avec cette multitude et ces communautés émotionnelles qu’internet conforte.
 
Révéler le Local / Proximité
 
Amplifier sujets et réseaux offensifs
  • Déployons une approche pragmatique des équilibres entre les différences forces et valeurs en présence, avec le nouvel entrant : l’effet multitude [11].
  • Apprécions plutôt les modèles économiques de proximité dont les initiateurs acteurs, agissent en grappes de valeurs ajoutées [12].
  • Agissons sur les marges d’actions disponibles pour briser cette hégémonie d’une verticalité aveugle et souvent méprisante [13].
  • Identifions les acteurs actifs, agiles partageant certains repères suggérés via les publications de LocalVox, pour favoriser leur maillage en réseau [14].
  • Osons saisir les opportunités des moments démocratiques et des débats locaux en exploitant au mieux les potentiels d’internet.


Haut de Page


Incontournables
 
  • Agir sur le Droit. Nul n’est censé ignorer la loi - Principes et Enjeux : « Pure fiction juridique : même le législateur sait cela impossible. Certes la justice a besoin de partir du principe que le fauteur de trouble connaissait les enjeux. » [15].
    • Lois, Règlements, Décrets :
      être concis, lisibles, écrits en français compréhensible pour Tous les Citoyens… [16].
    • Inscrire dans la Constitution :
      • Notion de Communautés (expression des valeurs, solidarités et dynamiques locales).
      • Service Universel de Proximité (communication électronique, santé, alimentation, mobilité).
      • Pour Tous (exigence des solidarités envers les exclus et les plus faibles - handicap, âge, ressources, maladie, sans emploi…).
  • Parler sans détours et avec vigueur
    de Nos Réalités Locales
     :
    Vécus, Initiatives, Engagements, Solidarités, Disponibilités.
    Exprimons les plus largement, comme autant de rencontres sur les marchés, de parcours à vélo ou à pied, de moments vécus via des communautés thématiques dont la proximité est le liant.
  • Valoriser les Mots-Clés : Multitude, Emotion, Equité pour Tous, Proximité, Quotidien, Diversité, Respect, Empathie, Création de valeurs, Employabilité, Eco-système, Passions, Traditions, Autonomie, Expérimentation.
 
Bonnes pratiques

 
Le Local c’est la vie au Quotidien… nombre d’opportunités présentes - Parlons en, ici et là… , l’occasion de Réussir… secteurs porteurs :

  • Agriculture : passions métiers, savoir-faire, paysages.
  • Biens Communs : tendance, nombreux engagements par la société civile et élus convaincus.
  • Economie : rue animée, mieux que rien du tout ! « Maison sérieuse, bonne maison » avec qualité, accueil, traçabilité produits, transparence fabrication, information, services.
  • Education, Formation : Intelligence artificielle et proximité. Codage informatique. Ecriture numérique et Orthographe. CreativeLab Local.
  • Fête , Animation : Ateliers de ré-usage / réparation / transformation des objets.
  • Handicap Solidarité, Droits fondamentaux, Citoyenneté.
  • Intergénérationnel : Cantine, Habitat, Services à la personne et activités.
  • Lieux collectifs : culture, fabrication, café et autres commerces, centres périphériques… Espace Public.
  • Loisirs : occasions de célébrer son Pays, Coin de territoire, Village par les émotions, vainqueurs, enjeux.
  • Mobilité : Voirie et espaces publics partagés sur un quartier, autour de maison de retraite, centre culturel, complexe sportif. Atelier Vélo Participatif.
  • Musiques, Lectures, Cultures : pratiques nomades, fanfare de tradition, livres à partager séniors/jeunes, diversités culturelles. Témoigner des histoires, savoirs, moments festifs, créativités.
  • Numérique : Pico-réseaux numériques, place de village, couvrir un moulon, une place de marché, un quartier. FabLab ou espaces de créativité. Employabilité.
  • Patrimoine : Valorisation, sauvegarde petit patrimoine.
  • Presse, Edition : Voix et Actualités, media hyperlocaux.
  • Production / Distribution / Consommation : terroir, spécificités, autour de chez moi (Bio, Vente directe, Circuits courts, Filière locale), appellations d’origine, marque. Nouveaux usages (location, partage).
  • Savoirs et métiers : artistes, artisanat, commerce, design.
  • Territoires : pôles, capitaliser les retours d’expériences.
  • Transition énergétique : Penser Création de valeur - Du « combien ça coûte ? » au « combien ça rapporte ? ».


Haut de Page

Repères pour aller à l’essentiel (cliquez sur les liens.)

Contexte - Enjeux - Démystifier les fausses certitudes - Révéler le Local / Proximité - Amplifier sujets et réseaux offensifs - Incontournables - Bonnes pratiques


Voir en ligne : La Révolution Sourde du Local / Proximité

le 1er octobre 2018 par Jacques Chatignoux Opérateur
modifie le 6 octobre 2018

Notes

[1] Cf Ce qu’est un réseau « A »centré - Protéger la diversité du net. Le caractère acentré (préfixe a- signifie « pas » ou « sans ») du réseau numérique induit une relocalisation du monde - sans centres dominants. Remettre au même niveau (dans un des points d’interconnexion du réseau) par ex : masse de connaissances et masse de production. La neutralité du net le conforte en refusant toute discrimination envers la source, la destination ou le contenu de l’information transmise sur le réseau :

  • "Le modèle de développement d’Internet est d’être totalement acentré. Il n’y a pas de centre, pas de partie plus importante ou par principe plus grosse que les autres, afin de rendre l’ensemble indestructible..…
  • Possibilité de détruire un chemin du réseau sans compromettre ce dernier… Le réseau lui n’est, sur le principe qu’un ensemble de câbles reliant les ordinateurs les uns aux autres et par lesquels circulent les données numériques…
  • L’intelligence est à la périphérie du réseau… Il est désormais possible de relocaliser le monde parce que, ce qui avait été obtenu par centralisation – à savoir la réunion d’une grande masse de connaissances à un endroit, d’une grande masse de production à un autre – peut désormais être obtenu de manière acentrée avec le réseau.« [2] Cf « La vitesse réduit le monde à rien » - Extraits  »Nous sommes passés de la standardisation des opinions - rendue possible grâce à la liberté de la presse - à la synchronisation des émotions. La communauté d’émotion domine désormais les communautés d’intérêt des classes sociales qui définissaient la gauche et la droite en politique, par exemple. Nos sociétés vivaient sur une communauté d’intérêt, elles vivent désormais un communisme des affects." - Paul Virilio et aussi Architecture oblique ou encore prenez le temps de lire Déconstructivisme.

[3] Cf Local, Proximité et Mondialisation : Internet change la donne - Le Local, c’est ce qui fait tenir la France ! - Local, Proximité : entre Attention et Intention… l’enjeu du Premier Mètre.

[4] Cf Autrefois Il y avait 4 écoles pour les galopins des 30 hameaux de la commune de Montvalezan. Les enfants sont le reflet de la vie du village et de la commune. Le Chemin des Ecoliers à La Rosière : « A partir de la mairie au Chef Lieu, passez devant l’église en descendant la rue. Longez la route jusqu’au panneau indiquant le lieu dit »les Rouges« , où vous monterez sur le chemin de droite. Au Solliet, passez entre les maisons et la chapelle. Grimpez jusqu’à la route, tournez à droite. 70 mètres plus loin prenez le chemin sur la gauche en montant dans le sous-bois. Aux Laix, débouchez dans la rue, avancez jusqu’à la chapelle Saint Roch et tournez à gauche. Au niveau du lavoir, virez à droite, puis dirigez vous vers le chemin montant vers le Pré du Four. Dans le village, passez devant le bassin et tournez à gauche après la première maison, longez la chapelle, puis prenez immédiatement le chemin descandant à droite. A la Combaz, empruntez la rue, jusqu’à déboucher sur la route. Au carrefour, prenez le chemin en face, puis au panneau indiquant »Chamousse« tournez à droite sur le chemin longeant la bordure du pré. Au Châtelard, prenez la direction de la chapelle Saint Michel. A ses pieds, prenez le sentier à gauche et descendez. An arrivant au Villaret, franchissez la route passez devant les chapelles de Saint André et de Notre Dame de Liesse. Suivez le chemin avec le village du Crey sur votre droite. Au lieu-dit les Perrières, croisez par deux fois la route. Continuez vers le village de Montvalezan. » - A voir aussi Chemin des écoliers : découverte d’Annonay en marchant ou encore Sur le chemin de l’école (France 5) : des écoliers du bout du monde.

[5] Cf Pouvoir et Autonomie - A lire aussi Autonomie politique.

[6] Cf Méthode Agile - Adoptez les méthodes agiles Mag. Voir aussi les enjeux du capital humain et du modèle de management déterminants dans la transformation digitale L’entreprise digitale à la recherche de nouvelles formes de management.

[7] Local Terre d’émotions… davantage que ne le pensent les start-up et les groupes dominants internationaux occupés seulement avec les générations, les nations ou les Pays. A relire l’étude : Dépasser le générationnel pour cibler des « communautés émotionnelles ».

[8] Exemples pouvant s’inspirer du déconstructivisme - Cf aussi La France marche sur la Tête. Mobilisons Local et Proximité. Repartons bon Pied, bon Œil ! - Recto : Local, Proximité / Verso : Global, Mondialisation.

[9] On peut en douter au vu de deux articles

  • Startups et scale-ups françaises : l’ambition d’une étape supérieure : “startup nation” certes avec beaucoup d’argent et enthousiasme… Mais curieusement toujours pas d’analyse coût avantage au vu du nombre de start-up rachetées ici ou là… de celles qui plongent dans le rouge. Avoir des piliers des géants tech français pour 2025 supposerait de lutter contre manque d’ambition d’investisseurs ayant une aversion au risque… corriger démarche “d’ingénieur”, qui commence par le produit - la solution, plutôt que par le besoin client - le problème… travailler en bonne intelligence au sein de l’éco-système, ouvrant réseau et acquis avec bienveillance.
  • Et si la tech grand public pouvait sauver le monde ?.

[10] Cf Elites, Politiques publiques, Stratégies privées, Pratiques civiles face au Local.

[11] Cf Économie de la multitude Locale Proximité en réseaux numériques acentrés - Terra Nova publie : Économie collaborative - Comment encadrer et encourager le pouvoir de la « multitude » ?.

[12] Cf La Révolution Sourde du Local / Proximité - Affirmons Filières et Marchés du Local / Proximité en contexte acentré.

[13] Cf Pour une politique locale adaptative envers les territoires géographiques et numériques.

[14] Cf Communs, Développement, Territorialité - Local & Proximité.

[15] Cf Nul n’est censé ignorer la loi - Principes et Enjeux : « Avec quelques 8 000 lois et 110 000 décrets aujourd’hui, aucun juriste même le plus éminent ne peut se targuer de connaître la loi par cœur… La justice a besoin de partir du principe que le fauteur de trouble connaissait les enjeux. Il ne pourrait appliquer les lois si l’argument de la méconnaissance était utilisable et utilisé. ».

[16] Stop à l’hyperinflation du Droit avec moult détails. Restons sur les points clés nourrissant le Contrat Social des Français… Redonnons force à la Jurisprudence.